Bertrand Clarke clarkeoleron@outlook.fr

  • Facebook Social Icon

la cmo

La communauté de communes de l'île d'Oléron a été sélectionnée en 2011 dans le cadre de l'appel à projet de l’État comme « Territoire à Énergie Positive pour la Croissance verte ». Parallèlement, les responsables  de cette collectivité ont élaboré toute une stratégie «Territoire à énergie Positive » Tepos avec le soutien de l'ADEME, et de la région Poitou-Charentes. Ce projet vise une production d'énergie 100 % renouvelable à l'horizon 2050 liée à une forte diminution de la consommation. 

L’Île s’est donc fixé des objectifs ambitieux pour la transition énergétique, à savoir :

  • le développement d’1 MWc de photovoltaïque d’ici 2018 ;

  • En 2019 atteindre 20 % des objectifs TEPOS, soit 6,744MWc de puissance.

Afin d’atteindre ses objectifs, la Communauté de communes de l’Île d’Oléron a décidé de mettre en avant ce potentiel énergétique en offrant à ses administrés un outil dernière génération : une plateforme solaire capable de calculer avec précision le potentiel de chaque toiture de l’Île.

Ainsi, Oléronais et Oléronaises peuvent tester, en seulement quelques clics, le potentiel de leur toiture modélisée en 3D

Pour aider les habitants à savoir si le solaire est fait pour eux, InSunWeTrust a mis au point une technologie 100% française basée sur des données et des algorithmes de leur partenaires l’IGN et les Mines ParisTech.

63 703 bâtiments ont été analysés, plus de 90 % des bâtiments de l’île pourraient passer à l'énergie solaire et être rentables en moins de 20 ans

D’après InSunWeTrust, le territoire pourrait produire plus de 442 Gigawatt heure chaque année s’il mettait à profit ses 2,32 kilomètres carrés de surface potentiellement exploitable par des capteurs solaires. Sachant que la collectivité s’est donné l’objectif, à l'horizon 2030, de réduire les consommations d’électricité du territoire de 17% par rapport à 2011 (passage de 211 à 186 GWh d’électricité consommée), le potentiel de production photovoltaïque est 2,4 fois supérieur à la consommation électrique planifiée de l’île d’Oléron. Elle pourrait ainsi être exportatrice d’électricité.

Il faudrait néanmoins pondérer ces résultats quant au total de toitures exploitables à savoir 90 % de 63700 cela fait 57330 auquel il faut enlever 34 % des toitures de l'Ile qui se trouvent dans des zones en site classé, en AVAP (Aires de Valorisation de l'Architecture et du Patrimoine) selon l'excellent article de Monsieur Joffre dans la revue Plein Soleil parue en 2015. Ce qui nous ramène à 37000 toitures sans oublier que 52 % des maisons sur l’île d"Obéron ne sont habitées que pendant les vacances .

Toutes ces toitures n'ont pas la chance d'avoir une bonne exposition exploitable. Enfin combien de personnes vont se voir refuser leur demande préalable sous prétexte que leur toiture est visible de la voie publique.

Un détail très intéressant, InSunWeTrust vous renseigne si vous êtes ou non dans une zone protégée.

il faut applaudir l'excellente initiative de La communauté de commune d'avoir fait réaliser ce cadastre solaire, mais ce site nous ramène assez vite a des visées commerciales où l'on parle investissement, revenus, gains et peu de prise de conscience écologique, cela est un peu gênant. Quant aux sociétés d'installateurs auxquelles InSunWeTrust nous renvoie, j'aurais aussi un petit doute sur leur aptitude à mener un projet complet d'autoconsommation, étude des besoins, étude des flux, étude de faisabilité, étude des charges, , du stockage, des risques, Etc.. Peut être ma déformation d'informaticien.

Pour mon projet, j'ai contacté ou été contacté par 10 sociétés, j'en ai retenu 7, reçu 4 mais aucune parmi celles citées par InSunWeTrust.

Apres mettre renseigné auprès de la société InsunweTrust il m'a été répondu que leur liste des installateurs (près de chez vous) restait confidentielle et que cela faisait partie  en quelque sorte de leur fond de commerce. D'ailleurs une fois que vous avez donné vos coordonnées, un attaché commercial de la dite société vous rappel afin de convenir d'un rendez vous avec un installateur. 

La suite vous la connaissez !!!

Seules les quatre dernières sociétés que j'ai rencontré 4 avaient le profil, les compétences requises, le sens de l'analyse et de l'écoute, savaient ce que l'autoconsommation maîtrisée veut réellement dire. Il a bien fallu en choisir une avec qui j'ai réalisé ce projet. Je l’appellerai "mon partenaire"