Bertrand Clarke clarkeoleron@outlook.fr

  • Facebook Social Icon
 

le Projet

Maison de 160 M² toute électrique avec piscine chauffée

Consommation de11500 kw/an dont 4800 kw/an pour la piscine

Un pari pas gagné d'avance, arriver à 5000 kw/an (sans se priver de la piscine)

La solution: Modifier ses habitudes, opter pour de l'autoconsommation maîtrisée 

Avant de se lancer dans un projet d'autoconsommation, il faut avoir une bonne connaissance de ses habitudes, des moments où l'on consomme le plus, des consommations que l'on peut éventuellement déporter pendant la période de production. On peut tout d'abord évaluer sa consommation minimum, aussi appelée bruit de fond ou talon, celle des appareils qui fonctionnent de façon quasi permanente : réfrigérateur et congélateur, les différentes veilles, la box Internet, la VMC, et c'est un long travail !

On s'y prend comment ?

 

La première démarche commence par un inventaire du tout électrique, quand est ce que je consomme, combien et pourquoi autant ? Allez, c'est parti pour une petite visite de la maison 

Le  chauffage est un chauffage par le sol assuré par une Pompe à Chaleur Alfea Extensa duo Inverter de 10 KW de marque Atlantis fonctionnant la nuit car l’inertie est importante, nous sommes à la retraite et avons besoin d’avoir chaud le jour. (Nous avons fonctionné ainsi sur l'année 2018) 

Depuis le passage à l'heure d'hiver fin octobre 2018 nous avons décidé de changer notre stratégie. Nous faisons partir la PAC à 10h le matin avec une production déjà d'un 1 Kwh sur 3 requis. Je pense que cela nous fera économiser encore plus d'énergie. les premiers tests sont très encourageant. D'ailleurs nous réinjectons moins.      

L’eau chaude est produite par cette même PAC, la production s’effectue le jour, programmée entre 12h30 et 13 h,  Le  ballon est petit, d’une capacité de 150 L, mais pour deux personnes deux douches par jour, cela suffit bien, il n’y a qu’un seul cycle de chauffe d’une demi-heure pour passer de 39° à 50°, 60° une fois par semaine pour  éviter tous problèmes sanitaires en autre la légionellose.

Par contre, si nous sommes plus de deux personnes, il y aura un ou deux cycles en plus.

La maison a quatre chambres plus un studio de 20 m² avec son propre chauffage et cumulus

la pièce à vivre de 50 m², télévision, chaîne, DVD  

La cuisine est équipée d'un lave-vaisselle, plaques induction, four, micro-ondes, deux cafetières, grille pain, hotte, Etc...

Le cellier, avec sa machine à laver le linge et un sèche linge

​Enfin une piscine de 7 x 4 couverte par un abri avec une PAC de 1 KWh et filtration 1 KWh, consommant 4800 kw/an. Celle-ci fonctionne du 1er avril au 1er novembre.

Démarches

 

Elles furent longues mais riches en enseignements

 

La première étude a consisté pendant un an à partir de fin 2016 a faire un relevé de consommation ainsi qu’une étude de besoins pour connaitre la consommation de chaque appareil ménager, du chauffage, et de la piscine.

Pour le relevé des appareils ménagers, ce fut à l’aide d’une simple prise Otio à 15 euros chez Amazon

L’avantage de cette prise est qu’elle peut aussi calculer le cycle complet d’un appareil, pratique quand on veut connaitre la conso du cycle d’un lave linge à 30, 40, 60, 95 degrés, de même pour le lave vaisselle. 

Pour le chauffage et la production d’eau chaude, un enregistreur Delta Dore Tywatt 1000

Cet appareil a été installé à la construction de la maison (RT2012) en dépit du bon sens par l'électricien et ne donnait pas des résultats fiables.

Pour les autres appareils comme les plaques de cuisson, le four, le deuxième cumulus, difficile de faire appel à la prise Otio, et le prix d'un Flux est dissuasif. Début février 2017 Linky a été installé sur l'ile Oléron, même si il ne me donnait pour le moment que la puissance de l'appareil en marche, j'en extrapolais la consommation.

Quand celui-ci a été communicant fin mars 2017 cela a tout changé surtout grâce aux courbes de charges avec un pas de 30 minutes (cela n'est pas obligatoire mais tellement instructif), j'avais mes consommations demi-heure par demi-heure, jour et nuit ; mon profil de consommateur commençait a émerger et l'explication de mes factures aussi !

    

Tableau des consommations 

 

En consultant ma facture de juin 2016 à juin 2017 j'ai bien 11600 kW, confirmé par mes premiers calculs de janvier 2017 à janvier 2018.

Consommation Piscine 2017

 

Pour la piscine, j'ai installé un compteur en amont de mon système de façon à ce que la conso de la filtration et de la PAC soient regroupées

Consommation 2018  2500 KW
Consommation 2017  4800 KW
 

Conso 2017

Conso globale 2018

Conso sur réseau publique

Production solaire

Consommations relevées en 2017 lors de cette étude, les premières mesures d'économie sont prises en novembre 2017 

Pour ne pas fausser les résultats, ont été additionnées les consommations prises sur le réseau EDF et sur la production photovoltaïque afin de montrer la différence de conso entre 2017 et 2018 hors solaire 

Consommation que nous avons soutirée sur le réseau EDF, celle qui nous sera facturée 

Production solaire que nous avons enregistrée jusqu'à octobre puis des prévisions pour novembre, décembre et janvier 2019

Surplus réinjecté sur réseau 

Surplus que nous avons réinjecté sur le réseau EDF et que nous revendons 0,10 cts d'Euro. Cela donnera lieu à une future étude sur l'opportunité de l'ajout de batteries ou non.

 

Premiers résultats sans apport solaire

 

Premiers résultats avec apport solaire

 

il faut pondérer les résultats du mois d'avril 2018 par rapport à 2017 car la mise en température de la piscine s'est effectuée crescendo avec l'apport solaire sur 10 jours, nous avions 26° pour 10 heures de marche, alors qu'en 2017 nous avions pour arriver à ce résultat 14 h de fonctionnement pendant 6 jours.

Normalement le temps de filtration c'est la moitié de la température de l'eau pour une utilisation intensive mode vacances à la crème solaire et j'en passe .... 

Pour nous deux, nous avons réduit de 3h30 la filtration sur les trois premiers mois, ce qui représente plus de 110 h par mois en moins, mais pour les locations du mois de juillet et août nous remettrons la filtration à 15 h.

On voit que sur le mois de juin il y a une  infime différence entre les années 2017 et 2018 sur la consommation globale, par contre importante sur la consommation réseau. 

Réflexion pour le mois d’août, la maison est en location pour 10 personnes, les résultats de consommation 2017 et 2018 sont identiques à 10 % prés  certainement dû au fait d'avoir passé le lave vaisselle sur eau chaude, par contre la consommation prise sur le réseau a diminuée de 51 % grâce à l'apport solaire. Les clients n'avaient aucunes consignes particulières

Pour le mois d'octobre nous sommes partis 10 jours, nous avons arrêté le chauffage ainsi que l'ECS, la piscine tourne

3 heures par jour. Pour retrouver de l'eau chaude à notre retour, le cumulus du studio fonctionnait sur les excédants solaires.

Début novembre nous avons installé un Solar Iboost pour le deuxième cumulus réservé au gite qui n'est occupé que deux mois par an. Cet appareil dirige automatiquement le courant non utilisé vers le ballon d'eau chaude au lieu de l'envoyer sur le réseau. Cela fonctionne à partir de 100 W de surplus, ce qui explique le peu d'électricité rejeté sur le réseau au mois de novembre. Pas de changement de consommation globale sur novembre, réduction de 50 % sur le réseau grâce à l'apport solaire.

Le mois de décembre a été une expérience intéressante, nous avons loué notre maison pendant 10 jours  pour 10 personnes. Nous avions peur qu'ils n'aient pas assez chaud, donc la consigne a été 22 ° jour comme nuit. La production solaire a été très mauvaise 118 kw, finalement même consommation qu'en 2017   

Les résultats sont bons, peut être meilleurs que prévu, ils restent 1 mois d'exploitation, mais cela devrait tourner vers 4500 kWh sur 2018 (du 2 février 2018 au 2 février 2019) 1 an d'exploitation complète 

Il me parait certain maintenant à l'étude de ces 11 mois que l'ajout d'une batterie est une évidence.

Cela sera une BYD haute tension d'une capacité de 6.4 KWh avec un onduleur Sunny Storage 2.5

Le prochain défit d’après mes calculs se situe vers une consommation au alentour de 3500 Kwh sur l'année 2019.    

 

 

    

Premières impressions
 

Bien trop tôt pour en tirer des conclusions triomphales, si ce n'est que les factures ont bien baissé de 65 % passant de 165 € à 60 € par mois en moyenne, nous avons même demandé à recevoir notre facturation tous les deux mois pour rigoler même si au centime près avec Linky et l'ERL nous en connaissons le montant par avance

.

Facture de février à avril - 33.77 (2 mois)

Facture d'avril à juin 125 € (2 mois) ***

Facture de juillet à septembre 118 € (2 mois) ***

Facture de septembre à octobre 121.47 € (2 mois) ***

Facture d'octobre à décembre 121.17 € (2 mois) ***

*** dont 29.54 € d'abonnement sur une base d'un 12 KW en HC/HP

L'abonnement représente 1/4 de la facture  

Attention la consommation mensuelle ne correspond pas à la facture car les relevés se font du 18 au 18 de chaque mois. Merci à EDF pour la simplicité  

J'ai comme l'impression que nous sommes devenus des  auto consommateurs......acteurs  ! 

 

 
 
Le pari : Les résultats sur 12 mois d'exploitation   
1er Janvier 2017-31 décembre 2017    11618  KWh
1er Janvier 2018-31 décembre 2018    4474  KWh