Bertrand Clarke clarkeoleron@outlook.fr

  • Facebook Social Icon

Titre du site

En route vers l'autoconsommation

sur l'île d'Oléron

Juillet 2019, silence on tourne 

Depuis le 9 mai 2017, l’auto-consommateur n’est plus le passager clandestin de la transition énergétique. Il a un cadre législatif disponible et légal, enfin.

A ce jour, on recense 40 000 foyers qui ont basculé en tant que producteurs-consommateurs, c’est infiniment peu en comparaison des 37 millions de ménages français, une progression de 30 % par rapport à 2017.

"Notre retard par rapport à nos voisins s'accentue: Loin derrière l’Allemagne (1,5 million d'autoconsommateurs), le Royaume-Uni (750 000), l’Italie (630 000) ou la Belgique (380 000)

Ces chiffres peuvent en partie s'expliquer par la différence du prix du KWh pour ces pays.  

En France le phénomène demeure à ce jour marginal - il n'en porte pas moins les germes d'une évolution, voire d'une révolution écologique à venir pour le secteur énergétique.

Mais curieusement la première question du candidat auto-consommateur c’est son retour sur investissement, comme si il était à la recherche d'une bonne affaire, puis vient l’envie de consommer local et durable comme les légumes de son jardin, il souhaite privilégier les circuits courts, mais aussi tendre vers une énergie dé-carbonisée, moins de nucléaire. Impossible aujourd'hui de savoir si la courbe de développement de l'autoconsommation va ressembler à celle du téléphone mobile d’autant que son véritable avenir réside dans l’autoconsommation collective, un pâté de maison, un quartier, un village, une petite ville, mais sa mise en place s’avère plus complexe car la transition énergétique ne peut pas se faire sans repenser l’intelligence de nos réseaux électriques en faisant appel au numérique et au digital.

Alors, sans attendre cette échéance, j’ai décidé de me lancer dans cette aventure de l’auto-producteur amateur sans y connaitre grand-chose. Ancien informaticien à la retraite, la démarche projet m’a beaucoup aidé. Etude des besoins, étude des flux, étude de faisabilité, étude des charges, du stockage, des risques, et beaucoup de recherches sur internet. 

Je souhaite faire partager ce retour d'expérience en créant ce site, permettre à chacun de visualiser en temps réel les résultats de production, de consommation de l'énergie produite, celle consommée sur le réseau, gérer le surplus de production en  le stockant ou en le réinjectant, arrêter ou lancer un appareil électrique en fonction de la météo, consulter et analyser les données, les statistiques.

Se faire une idée de ce que peut être l'autoconsommation maîtrisée. 

Cette installation ne sera pas un "Smart Grid", mais il parait évident que la domotique et "l'intelligence" de certains composants du système peuvent aider à optimiser les besoins, ajuster production et consommation.

C'est ce que je vais essayer de mettre en place et tenter de vous le faire vivre grâce à ce modeste site.